Accueil

La Démarche

Le projet de la psychiatrie de secteur semble être resté au bord du chemin. Cause ou conséquence, on peut s’interroger sur la persistance d’un dispositif hospitalier qui reste central quoi qu’on en dise. Si le nombre de lits a diminué sans pour autant que la question de l’habitat ou hébergement n’ait été suffisamment travaillée, l’hôpital reste un lieu de rupture et d’isolement de l’environnement, qui grève la prise en charge et le pronostic.

On peut considérer que l’expérience et le vécu des hospitalisations restent tels, dans de très nombreux cas, qu’ils vous éloignent des soins.

Il n’est pas certain que l’hôpital puisse être changé. S’ensuit une boucle faite de rupture des soins et réhospitalisation. Avec les conséquences négatives que l’on connaît.

C’est ainsi que l’Open Dialogue nous apparaît avoir poursuivi ce travail de désaliénation.

Le travail se fait avec l’environnement de vie (familles, amis, milieu professionnel, communauté). La disponibilité immédiate, sans pour autant être réduite à la prise en charge de la crise puisque les mêmes professionnels s’occupent de vous et vous accompagnent à chaque étape de votre parcours aussi bien de soins que de rétablissement et quelques autres principes (luttant contre la stigmatisation des malades et encadrant le travail des professionnels) assurent le reste.

Les résultats de ce travail parlent d’eux même : recours à l’hospitalisation drastiquement réduit, diminution de deux tiers du recours aux psychotropes, qualité de vie et insertion socio-professionnelle bien meilleures.

Il s’agit ainsi de rappeler que la santé mentale ne saurait être réduite à des techniques de soins médico-psychologiques ou des programmes de réhabilitation et psycho-éducation mais doit être l’affaire de tous: une question de politique, au sens premier, du terme de vivre ensemble.

L’engagement des professionnels devant assurer, en plus des soins, l’association et le travail de concert de l’ensemble des acteurs: malades, personnes souffrantes, proches, employeurs, citoyens.

Il s’agit pour nous de promouvoir l’Open Dialogue en le faisant connaître et de se donner les moyens d’appliquer ses 7 principes dans nos pratiques.

La Clique

Tout à commencé en mai 2019. À cette époque nous pouvions plus parler d’une claque que d’une clique. Le choc de la rencontre entre personnes d’horizons différents mais mû par la même volonté de proposer une nouvelle offre de soins a peu à peu transformé cette claque des débuts en clique.

Selon notre approche des soins et de l’accompagnement des personnes, la clique se compose de proches aidant, personnes en soins, artistes (réalisateur, musiciens…) et professionnels de santé (infirmiers, medecins, psychologues).

Le Voyage

“Le voyage de KinoPsy”

 

jurl est cinéaste et Maeva, interne en psychiatrie.

Nous avons décidé de quitter la France quelques mois pour rencontrer des personnes en soin, des équipes de soin et des associations: tous acteurs dans le champs de la psychiatrie ou des politiques de « Santé Mentale ». Notre but était de découvrir d’autre façons de penser le soin.

C’est la façon dont nous avons conçu ce projet.

Nous avons été accueillis très chaleureusement par toutes ces personnes, qui nous ont accordé du temps et ouvert les portes de leurs lieux de soin, de leur parcours, de leur expérience, et même parfois de chez eux… Nous leur disons un grand Merci de nous offrir cet apprentissage, de nous permettre d’être vecteurs d’expériences humainement si riches.

Nous ne savions pas en partant quelles rencontres exceptionnelles nous allions faire mais nous avions décidé que cette expérience devrait pouvoir se partager pendant notre voyage et а notre retour.

Pendant le voyage, une première esquisse de ces rencontres s’est faite а l’aide de la publication d’articles. Ces articles sont accompagnés de créations de “m3lphy”, artiste protéiforme, qui a accepté de s’embarquer dans cette aventure collective.

А notre retour, nous avions le souhait de réaliser un film documentaire afin de pouvoir transmettre tout ce qui ne s’écrit pas.
Dans le contexte actuel de crise, se cristallisent en psychiatrie de nombreuses interrogations sans réponses, incompréhensions et souffrances. Ceci ne se retrouve pas uniquement en psychiatrie mais traverse l’ensemble de notre société.

Saurons nous saisir cette « possibilité de changement » qu’une crise peut représenter ?
C’est en tout cas le pari que nous pouvons faire avec toutes les personnes qui se sentent concernées.

Comment pouvons nous inventer un « autrement » pour prendre soin ?

Notre parcours a été brusquement interrompu, comme beaucoup, а cause du COVID-19. C’est donc depuis notre confinement que nous construisons ce site.

Bien que cette situation ait mis un coup d’arrêt brutal а notre voyage, le cheminement continue et cela nous permet de prendre du recul sur ce qui a déjа été réalisé. Plus que jamais, cette crise nous permet de réfléchir а ce que nous voulons pour construire « l’Après ».

News

Formation Open Dialogue 2022 – PARIS

Nous nous réjouissons de vous annoncer l'ouverture de notre formation en Open Dialogue. Elle est destinée aux professionnels du social et de la santé mentale, les proches aidants et les pairs praticiens. Celle-ci débutera en février 2022, à PARIS. Vous pouvez d'ores...

lire plus

Partage du travail de thèse d’une interne en psychiatrie

Accompagnée de l'équipe de notre association, Maeva (interne en psychiatrie à paris) prépare sa thèse qui aborde les enjeux de la psychiatrie actuelle en ses saisissant notamment de l'Open Dialogue. Accompagnée de l'équipe de notre association, elle se propose de...

lire plus